Cause

Sauver plus et sauver mieux

Dans le cadre de la campagne majeure Plus mieux guérir, le Cercle des jeunes leaders s’est engagé à investir 8 millions de dollars pour financer le Centre d'excellence en néonatalogie.

À l’heure actuelle, 8 % des enfants naissent prématurément au Québec alors que les malformations constituent la cause principale de mortalité chez les nouveau-nés. La création de ce Centre d’excellence vise à renverser la vapeur afin d’offrir les meilleures chances de survie sans séquelles à ces enfants.

Le Centre permettra :

  • D’accélérer le rythme des découvertes grâce à la recherche clinique;
  • D’implanter des nouvelles approches de soins personnalisés;
  • De mieux évaluer l’impact des traitements sur le développement du bébé prématuré jusqu’à l’âge adulte.

Berceau de la vie, le Centre d'excellence en soins intensifs du nouveau-né promet les meilleures conditions de développement et un avenir en pleine santé pour tous les bébés à naître!

Alice et Raphaëlle en visite à l’hôpital Sainte-Justine

Au Québec, un nouveau-né sur 12 nait prématurément. En tant que plus grand centre en néonatalogie au Canada, le CHU Sainte-Justine accueille plus de 1 100 patients chaque année. L’impact de Sainte-Justine dans la vie d’enfants qui ont besoin de soutien pour débuter leur vie est immense.

À l’occasion de leur 1er anniversaire, Alice et Raphaëlle ont rendu visite à l’équipe néonatale qui a fait toute la différence dans leur vie et dans celle de leurs parents.

Voyez ce que la générosité des donateurs permet d'accomplir à la nouvelle unité de néonatalogie du CHU Sainte-Justine.

« Les progrès des 10 à 20 dernières années sont énormes. Soixante-dix pour cent des bébés nés à 25 semaines survivent, et plus de la moitié de ces très grands prématurés s’en sortent bien. En tant que chercheurs, nous devons maintenant tout faire en notre pouvoir pour nous assurer qu’en grandissant, ces enfants, puis ces adolescents, auront le suivi médical adéquat pour leur permettre de mener une vie d’adulte dans une santé optimale. »
 
    « Les stimuli qui émanent d’une unité néonatale sont, par leur nature, leur intensité, leur fréquence et leur quantité, inappropriés par rapport au degré de maturation du système nerveux du nouveau-né prématuré. Il faut donc repenser chaque détail d’un milieu hautement stressant pour recréer, le mieux possible, l’environnement apaisant de l’enveloppe utérine de la mère. »     « Laura s’épanouit et grandit admirablement bien. Bien qu’elle ne présente aucune séquelle apparente, elle garde un lien étroit avec Sainte-Justine. Nous devrons toujours rester attentifs à sa croissance.

Des bébés prématurés, il y en a 6 000 chaque année au Québec. Comme Laura, beaucoup sont sauvés. Mais la recherche doit se poursuive. Pour ça, Sainte-Justine a besoin de vous. »
           
Dre Anne Monique Nuyt,
néonatalogiste et chercheur
    Isabelle Milette,
infirmière praticienne spécialisée en néonatalogie et en soins du développement
    Maïa,
maman de Laura